14/09/2011

Désolations, dégoût....

larmefleur.JPG

 

Désolations…

 

Je voulais et j’espérais tellement revenir dans cet espace

Mais là, je constate que ce n’est plus ma place

Il a été crée d’après ma personnalité

Et là, tout est fichu et complètement bousillé…

 

C’est vraiment triste et décevant

Surtout lorsqu’on y a passé énormément de temps

Pour le créer, le protéger…

Et là je suis vraiment en colère, révoltée…

Oh oui, je suis restée longtemps absente

Et je n’ai pu suivre tout ces changements

Des changements que je trouve injustes, intolérables

Car chaque espace ressemble à notre image…

 

Là ça fait très mal et croyez moi

Si ce n’est plus ici, on se retrouvera

J’ignore si je pourrais le reconstruire

Je ne pourrais plus y déposer mes mots, ni même écrire…

 

Depuis très longtemps, de longs mois

J’ai disparu a cause d’un drame, un malheur..

Les heures étaient comptées, je m’accrochais dans le coma

Et malgré les mois passé,je survis dans la souffrance,la peur

 

Maintenant j’espère retrouver mon design personnel

J’ai écris a Skynet toujours pas de réponse

Alors pour venir pour mes amis(es).. Fidèles

Je viens d’ouvrir un nouveau blog sur skyrock

 

J’espère vous revoir bientôt

et que vous viendrez me rendre visite…

Je vous souffle une pluie d’étincelles et plein de bisous

                                     

                      Chloé

 

20:32 Écrit par Chloé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/09/2009

°o0o° Consciente du temps...°o0o°

                                                                     dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c
                                                    dark_sadness_by_LonelyPierot

Je suis parfaitement consciente du temps qui passe

Consciente des jours, des mois, des années

De  l’absence, de ces silences mais surtout de l ‘impasse…

De  ce trou, de ce  piège dans lequel je suis tombée !

 

Depuis  lors, trois années sont passées

Mais  je n’oublierais jamais ce dernier printemps

Ou je me suis laissé emporter

Dans cette histoire d’amour, ce tourbillon de sentiments

 

C’est en ce printemps

Qu’il a trouvé les mots, les gestes pour me faire chavirer...

C’est alors que m’a vie a basculée sur peu de temps

Et que mon cœur c’est brisé !

 

Pendant tout ce temps je ne cesse de galérer…

Je m’accroche pour m’en sortir et survivre

Puis-je encore me permettre d’espérer

De trouver le bon chemin pour enfin me reconstruire et cesser de souffrir !

linearoseg2dd3
 

     Chloé       

touteimages507fo3

22:30 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

26/09/2007

°oOo° Aimer à perdre la raison...°oOo°

dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c

04



 Bonjour a vous tous,

Après ces longs mois d 'absence, ce long silence,

 je prend un peu de temps pour passer sur mon blog.

Tout d ' abord je tiens à remercier

 tout ceux et toutes celles qui ont continué à me rendre visite

 et qui m 'ont laissé une petite trace de leur passage...

Je suis très touchée par vos messages, vos tendres pensées…

et je remercie du fond du cœur tous ceux et toutes celles

qui ne m’ont pas oublié !

Je vous donne quelques raisons de cette longue absence...

çà commence par Aimer à perdre la raison,

Aimer à ne savoir que dire….

et finir par en souffrir, par en mourir !

Aimer à perdre la raison
Aimer à n'en savoir que dire
A n 'avoir que toi d 'horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison

Ah c 'est toujours toi que l 'on blesse
C 'est toujours ton miroir brisé
Mon pauvre bonheur, ma faiblesse
Toi qu 'on insulte et qu 'on délaisse
Dans toute chair martyrisée

Aimer à perdre la raison
Aimer à n 'en savoir que dire
A n 'avoir que toi d 'horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison….
 
( Jean Ferrat )

             

 Aimer c’est bien beau mais que devient-on

 lorsque l ’Amour nous blesse, nous berce d ’illusions,

lorsque certains prennent l ’amour  pour un jeu ,

lorsqu’ils jouent avec vos sentiments….

Que devient-on lorsque l ’amour nous blesse ,

 lorsque l ’amour nous fait souffrir

et nous délaisse au point d ’en mourir !

Vous connaissez tous le bonheur d 'aimer,

le bonheur d 'être et de se sentir aimer

Vous connaissez tous la beauté de l ’Amour

mais beaucoup d ’entre vous connaissent aussi

ces maux, ses souffrances…

C ’est la descente aux enfers, on se replie sur soi-même,

 plus envie de rien,

plus envie de voir ni de parler a qui que ce soit,

 les mots sont inconsolables, on se sent torturé,

on se sent mal à en crever, on se retrouve seule

et l 'on se retrouve le cœur complètement briser !


CAIJKP6N

J 'espère que pour vous et de votre  côté tout se passe pour le mieux...

Je passe vous rendre visite de temps en temps et discrètement,

sur la pointe des pieds et sans laisser de traces….

Veuillez m’en excuser mais que dire lorsque les larmes, les maux…

vous empêche de parler et que les mots ne sortent pas !

J’essai de me sortir de cette souffrance incessante,

pardonnez-moi, donnez-moi le temps...

Pas à pas et petit à petit,

 j ’espère reprendre goût à la vie,

j ’espère aussi qu’avec le temps...

je pourrais me reconstruire, retrouver le sourire,

très sincèrement j ’espère revenir auprès de vous !
 
Je ne vous oublie pas, je pense très fort à vous !
 
Gros bisous à tous et à bientôt...
touteimages507fo3
 
°Chloé °

linearoseg2dd3

                                                                                                   

12:58 Écrit par Chloé dans Général | Lien permanent | Commentaires (30) |  Facebook |

30/04/2007

°oOo° Un bouquet Porte Bonheur °oOo°

         
                                9

                 Micheline Boland nous propose un poème ;

                  de quoi égayer le premier mai qui s’annonce

                        

                                 Premier Mai

  Muguet au jardinet
 En ce mois gentillet,
 Ricochets de soleil
 Pour un jour sans pareil.

 Copie de iconrosebw011pg

 L’éloge du travail
 Pousse hors du bercail.
 Les cortèges défilent,
 L’amitié se profile.

 Copie de iconrosebw011pg

 Le muguet et la rose,
 Les espérances écloses
 Font comme un arc-en-ciel,
 Le cœur est essentiel.

 Copie de iconrosebw011pg

 Les chants montent joyeux,
 Parfois aventureux :
 De l ’Internationale
 A la chanson sociale.

 Copie de iconrosebw011pg

 Chacun y trouvera
 Quelques cris et hourras,
 Quelques bonnes paroles.
 Personne ne se désole.

 Copie de iconrosebw011pg

 Muguet au jardinet
 En ce mois gentillet,
 Pour que germe la joie
 Et l ’amour se déploie.

 Copie de iconrosebw011pg

 Muguet porte-bonheur,
 Victoire du labeur,
 Entraide et amitié
 En ce jour férié.

 Copie de iconrosebw011pg

    Je vous offre ce joli bouquet de muguets et de roses

                             comme porte Bonheur
    
    pour une année remplie de Joie, d 'Amour, de soleil, d 'étincelles...
                            
                           Bonne Fête du 1 ' Mai 
                                 
                                 Bisous Chloé

                 linearoseg2dd3

                                                                                                 

11:26 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (45) |  Facebook |

20/04/2007

°oOo° Butterfly °oOo°

                dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c
SAB-Fifty-Five-by-HaLoTrAcTiOn-

 

               J 'ai des butterfly, des papillons en pagaille
              Ton visage se dessine dans les moindre détails
                  Un peu sonnée par cette foutue bataille 
             Je m 'accroche à tes mots dans le moindre détail 

                  Butterfly, butterfly, butterfly, butterfly 

                J 'ai des butterfly, des émotions en pagaille
                Mon ventre se tort avant de te dire bye bye
                     Un peu sonnée par ce foutu détail
                 Ta voix résonne au fond de mes entrailles

                  Butterfly, butterfly, butterfly, butterfly

               J 'ai des butterfly, des papillons en pagaille
              Ton visage se dessine dans les moindre détails
                  Un peu sonnée par cette foutue bataille 
             Je m 'accroche à tes mots dans le moindre détail 
                                    

                  Butterfly, butterfly, butterfly, butterfly

                                     01

                                 ( Superbus )

              

Voici la raison de mon absence

Depuis quelques temps

Je n’arrive pas à décrire ce que je ressens

Mes sentiments sont tellement intenses

Je suis sonnée, dans ma tête tout est chamboulé

Je me sens étouffée et  compressée

C’ ‘est une vrai pagaille, çà devient infernal

Encore un détail sur cette foutue bataille

‘ Au fond de mes entrailles, j ’ai mal ‘

 

(  Chloé )

       

                linearoseg2dd3
                                                                                              

 

20:54 Écrit par Chloé dans Textes de chanson | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

22/03/2007

°oOo° Les blessures °oOo°

                      dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c

Where-is-the-Rainbow-by-SubterfugeMalaises

                                      

                                 

                                   Les Blessures

 

                        

                           Comme il est facile de blesser

                          Un coeur profondément dévoué,

                          Qui dans l 'enfance fut maltraité

                        Par tous ceux qui se sont enfoncés

                    Dans l 'horreur d 'une vengeance inavouée !

 

                   

                        Inconscients du mal qu 'ils assènent,

                        Par leur yeux regorgeant de haine,

                          Par des paroles dures et vaines,

                         Par des gestes qui rendent blèmes,

                        Ils ignorent les coeurs qui saignent.

 

                       

                            Ces blessures sont invisibles

                          Et jugées parfois bien risibles,

                          Alors que douleurs indicibles

                            Et béances imperceptibles

                         Ravagent les coeurs si sensibles !

 

                     

                         Quand cessera -t-on de perpétuer

                          Ces actes si pleins de cruauté,

                          Qui détruisent avec méchanceté

                            Des êtres tellement désarmés,

                       Alors qu 'ils sont si pleins de bonté ?

 

                      

                          Arrêtons de taire ces blessures,

                     D 'enfouir les souffrances qu 'on endure,

                      D 'endormir ces douleurs qui torturent,

                      En faisant respecter nos coeurs purs,

                       En refusant que le Mal perdure !

 

                        

                            ( Evalys coeur Vaillant )

 

 
                   linearoseg2dd3
                                                                                              

 

10:46 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (31) |  Facebook |

04/03/2007

°oOo° Manquer d 'amour °oOo°

                 dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c
Black-Despair_by_oOfAilEdOo

                             

 

   Est-ce qu’on guérit

    D ‘avoir un jour, manquer d ’amour ?

   Jamais,

  Ce manque d ’amour,

   Nous hantera toujours.

 

  Est-ce qu‘on survit

   A  la mémoire des mauvais jours ?

   Jamais,

  Ces mauvais jours

  On s’en souviens toujours.

 

  Même quand on pardonne

   On n’ oublie pas

  Même qu’ en on aime à son tour

  Ce n’ est pas la même chose

   Il y ’a des blessures qui reviendront toujours.

 

    Je finirais par l 'accepter

   Ce manque d ’amour

   Sans jamais vraiment oublier

   Qu’ on n’ a pas su m’ aimer

   Comme je méritais d ‘être aimer.

 

  ( Chaton )

   

    linearoseg2dd3

                                                                             

 

                                                                            

11:18 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

13/02/2007

°oOo° Joyeuse St Valentin °oOo°

     
             dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c

 

 
          Loneliness_by_ZephaniaOZ

 

 

Les sentiments se moquent du temps et du vent

Ils brillent toujours pour les amis, pour les amants

En toute Amitié , je vous offre mon cœur

 

Je vous souhaite une Joyeuse St Valentin

Avec beaucoup d ’Amour dans votre vie

 

 

 Chloé

 

  linearoseg2dd3

                                                                                                

 

23:48 Écrit par Chloé dans Général | Lien permanent | Commentaires (23) |  Facebook |

31/01/2007

°oOo° Si fragile °oOo°

                        dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c

      Black_n_White (Couple)

Si fragile

 

C'est une évidence, mais j 'ai besoin de toi,
Pas comme les autres pensent, c'est bien plus fort que ça.
Dans l 'ombre immobile, des mots qu'on dit tout bas,
De peur d 'être futiles, nos âmes sont parfois,

 

Si fragile,
Quand la vie souffle sur nos corps,
Fatigués de leur pauvre sort,
Mais qui s'enivrent encore.
Si fragile,
Les rires de nos rêves d 'enfants,
Qui à force de faire semblant,
S 'envolent, tout doucement.

 

Dans le vide, quand le vent nous murmure,
Qu 'il faut saisir sa chance, les mots qui nous rassurent,
Brisons les silences, délaissons nos armures,
Pour calmer nos souffrances, au fur et à mesure.

 

Si fragile,
Ces coups du sort ces petits riens,
Cachés dans l 'ombre du destin,
Quand il nous tend la main.
Si fragile,
Ces cris qui appellent au secours,
Et disparaissent au petit jour,
Et ressemblent à l 'amour.

 

Si fragile,
Comme la nuit qui ne s' écoule pas,
Prisonnière entre toi et moi,
Dans l ‘ hiver et le froid.

 

Si fragile,
Comme le souffle de ces instants,
Presque aussi libres que le vent,
Aussi forts et pourtant.

 

Si fragile

 

( Jessica Marquez )

 

 

                        linearoseg2dd3
                                                                                                                   

 

13:58 Écrit par Chloé dans Textes de chanson | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook |

21/01/2007

°oOo° Au bord de l 'eau °oOo°

                      dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c

          Gogs-and-ravens-by-Princesse-of-Shadows

 

Au bord de l ’eau

 

 

Elle a grandit sans perdre ses habitudes

 Comme s’asseoir au bord de l ’eau

S’ éloigner pour un moment de solitude

Dans le silence d ’un coin sans échos

                            
                                    plume

                    Cet endroit, c’est comme un monde ailleurs

  Elle y reste seule, sereine et paisible

  C ’est son lieu de calme et de douceur

  Son univers de paix et d ’harmonie

                              
                                    plume

                        C ’est une bonne bouffée de fraîcheur

  Une immense sensation de bien-être

  C ’est là qu’elle libère son âme et son cœur

  Et se laisse emportée comme dans un rêve

                          
                                    plume

                     Il n’ y a rien d ’aussi beau et d ’apaisant

  Que l ’eau et le ciel pour rêver et respirer

  Il n’ y a rien d ’aussi calme et sécurisant

  Pour se ressourcer et pouvoir se retrouver

 

 

( Chloé )

 

                     linearoseg2dd3

                                                                                                

18:01 Écrit par Chloé | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

10/01/2007

°oOo° Quelques pleurs °oOo°

        dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c
Black blues by-fb101

                                     
                                                     Quelques pleurs

 

                    

                        Et tu sais maintenant
                                 La douleur du temps
                               Quand il est sans demain
                                Et de vivre en silence
                                Et si peu d 'espérance
                            Quand tes yeux ne voient rien

                         Oh tu sais maintenant
                             Tout ce que l 'on comprend
                              Quand tout ce qu 'on a cru
                                  Est à jamais perdu

                                   Copie de iconrosebw011pg

                    Laisse couler quelques pleurs
                                Pour adoucir tes peurs
                                 Juste quelques pleurs
                              Comme on arrose une fleur
                                      Quelques pleurs

                                    Copie de iconrosebw011pg

                          Oh tu sais maintenant
                              Le goût des matins blancs
                                La vie sans la couleur
                              Plus que savoir tu ressens
                               Le vide qu 'il y a dedans
                             Quand on n 'est que langueur
                               Tu restes au fond de toi
                                    Où personne ne va
                                Et tu dérives assise là
                                 En attendant ses pas

                                   Copie de iconrosebw011pg

                    Laisse couler quelques pleurs
                                Pour adoucir tes peurs
                                 Juste quelques pleurs
                              Comme on arrose une fleur
                                     Quelques pleurs

                                   Copie de iconrosebw011pg

                     Même si tu savais d 'avance
                                Que l 'amour est faïence
                               Et que les contes de fées
                            Ne sont que des contes de fées
                                 Tu as voulu y croire
                                 Aveugle de l ‘histoire
                             Et tu restes au fond de toi
                                    Où personne ne va

                                   Copie de iconrosebw011pg

                     Et tu restes au fond de toi
                                    Où personne ne va
                            Et tu laisses aller tes pleurs
                                Pour adoucir tes peurs
                                   De quelques pleurs

                            Quelques pleurs…

                                   Copie de iconrosebw011pg

 

                          (  Isabelle Boulay )

 

                          
                            stee
                                                                                                 

14:03 Écrit par Chloé dans Textes de chanson | Lien permanent | Commentaires (22) |  Facebook |

24/12/2006

°oOo° La petite fille triste °oOo°

             dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c

    Génération by Larafairie

                            La petite fille triste

     Il était une fois une petite fille qui était assise sur un trottoir,

              elle demandait l 'aumône, mais pas de l 'argent

                  seulement de la tendresse et de l 'amour.

      La neige ne cessait pas de tomber sur la pauvre petite fille,

                         elle finit par la recouvrir.

               La petite fille n 'avait pas eu de chance,

                       abandonnée dès sa naissance,

                      elle ne connaissait pas l 'amour

                  et la chaleur  d'un foyer pour Noël.

                   Dans la rue, juste à ce moment là,

           passa une dame âgée et cette dame était très riche,

               elle cherchait une petite fille au coeur pur,

                        alors juste devant ses yeux

   elle vit la petite fille habillée de haillons qui grelottait de froid.

                     Alors elle dit à la petite fille :

                     Que voudrais-tu pour Noël ?

                         La petite fille lui dit :

                    Je ne veux que de la chaleur,

                      de la tendresse et de l 'amour.

       Alors la vieille dame enleva la neige sur la petite fille,

        elle la prit dans ses bras et l'emporta jusqu 'à sa maison.

                     La petite fille ouvrit les yeux ,

       elle vit un très beau lit ainsi qu'une belle chemise de nuit.

                Il faisait très chaud dans la chambre,

      elle se mit à sourire et elle se dit que ce n' était qu 'un rêve,

           mais à ce moment la vieille dame entra et lui dit :

                             Es-tu heureuse ?

                       La petite fille lui dit oui,

          mais la dame vit que la petite n 'était pas heureuse,

                            elle lui demanda :

                   Pourquoi n'es-tu pas heureuse ?

                     Alors la petite fille lui dit :

          Je connais des amis dehors qui ont faim et froid

           et j' aimerais tellement qu 'ils soient là avec moi.

           Alors la dame prit la petite fille par la main

   et l ' emmena dans un grand magasin pour y acheter un sapin

                et tout ce qu 'il fallait pour le décorer,

   En chemin elle demanda à la petite fille où étaient ses amis,

             alors la petite fille emmena la vieille dame.

             La dame vit tous ces enfants malheureux.

            Ensuite, elle emmena la petite fille chez elle,

                          mais elle ne dit rien.

                          Le soir de Noël,

      la petite fille avait beaucoup de jouets mais pas d 'amis.

             Juste au moment des 12 coups de minuit,

                  la grande porte du salon s 'ouvrit

              et tous ses petits amis de la rue étaient là

                     du plus petit au plus grand.

                Alors sur le visage de la petite fille,

                     on y vit le plus beau sourire.

   La vieille dame décida de garder tous les enfants avec elle  

                  pour le restant de sa vie et ce fut

      le plus beau jour de Noël pour la petite fille pauvre.

 

                   Une histoire écrite par Mimi
                            décembre 1997

     
 
       Dreaming of Christmas
                    En cette période de fêtes et de Noël

              Pensons à tous ces enfants , ces personnes agées,

          ces personnes sans domicile, toutes ces personnes tristes,

                  malheureuses, qui souffrent de ces guerres,

           de la famine, du froid , du deuil, de la solitudes....

              Un geste, une parole de soutiens , de réconfort,

           un brin de générosité, un sourire...tous ces petits rien

         qui peuvent  faire beaucoup et donner quelques moments

             d'' amour, de générosité, de chaleur, de bonheur....

                  dans le coeur de tous ceux qui souffrent

                       et qui ont froid dans leur coeur

                        Pensez à toutes ces personnes 

                qui ne croivent plus à la Magie de Noël

                   Je vous souhaite de Joyeuses Fêtes

                    et mes Meilleurs Voeux de Bonheur

          pour un Joyeux Noël et une Bonne Année 2007

                                  
                                     Chloé
             
               dyn004_original_322_92_pjpeg_2538914_2a5a7d24ca51ef8dc2d73faafa1c89f4      
                                                                                                 

15:55 Écrit par Chloé dans Général | Lien permanent | Commentaires (46) |  Facebook |

19/12/2006

°oOo° Redonne-moi °oOo°

                 dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c
      
         VII_BY_Princesse_of_Shadows
                      Comme un fantôme qui se promène
                       Et l 'âme alourdie de ses chaînes
                                  Réussir sa vie
                        Quand d 'autres l 'ont meurtris, et
                             Réussir sa vie, même si
                            Comprendre ne guérit pas
                            Et ce fantôme se promène
                        Là, sous l' apparence gît le blème
                                Murmure des flots
                                L'onde à demi-mot
                       Me murmure que l 'on doit parfois
                           Retrouver une trace de soi

                                   Redonne-moi,
                       Redonne-moi l 'autre bout de moi
                         Débris de rêves, le verre de fêle
                        Redonne-moi la mémoire de ma
                      Peut être sève ? Peut être fièvre ?
                       Redonne-moi pour une autre fois
                         Le goût de vivre, un équilibre
                       Redonne-moi l' amour et le choix
                         Tout ce qui fait qu 'on est roi

                       Comme un fantôme qui se démène
                       Dans l 'aube abîmée sans épiderme
                               Et nul n 'a compris
                            Qu 'on l 'étreint à demi et
                          Et nul n 'a surpris son cri :
                          Recommencer sa vie, aussi,

                                  Redonne-moi,
                      Redonne-moi l' autre bout de moi
                        Débris de rêves, le verre de fêle
                       Redonne-moi la mémoire de ma
                     Peut être sève ? Peut être fièvre ?
                      Redonne-moi pour une autre fois
                        Le goût de vivre, un équilibre
                      Redonne-moi l' amour et le choix
                        Tout ce qui fait qu 'on est roi

                                  Redonne-moi
                           
                              ( Mylène Farmer )
                 
                                  touteimages507fo3

              Je suis vraiment désolée pour cette longue absence,

                                  et ce long silence

                    Mais lorsqu' on accumule les douleur...

        on ne trouve pas les mots pour décrire a quel point on souffre

                     On ne peut pas toujours faire semblant,

       faire comme si tout allait bien alors que tout va vraiment mal

                    Pardonnez-moi d 'avoir baissé les bras

            Pardonnez-moi j 'avais perdu ce petit brin d 'espoir

                         Je me suis égarée, enfermée...

                         sans même pouvoir vous parler

                        Je suis désolée mes Amis(es)

                                     Chloé

              dyn004_original_322_92_pjpeg_2538914_2a5a7d24ca51ef8dc2d73faafa1c89f4
                                                                                                

14:45 Écrit par Chloé dans Textes de chanson | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

19/11/2006

°oOo° Sur le chemin de l 'amitié °oOo°

                  Greed_2_by_littlemewhatever

 

Sur  le chemin de  l’amitié

Le  soleil  brille de  tous  ses rayons

 

 Dans  le ciel  framboise  de mon cœur,

L’ alizé  y  transporte des  pétales  de douceur,

 J’ai  dépassé  la  porte de  la  douleur…

Mais reste en moi  ce trésor  d’ amour

Que  pour  toi  j' aurai  toujours...

Je  sèche mes  yeux  aux  étoiles  de  ton  amitié,

Ton regard  de  lune me  berce  dans  ses  bras  velours,

Et  au ciel  de mon  lit  j’ai déposé  mon amour…

Je me  suis  donné  un coup  de  pied au cœur

Pour  partir  sur le  bon  chemin,

Celui  qui mène  jusqu'à  toi…

Désormais , sur  le  temps  qui  court  s’épanouit ma vie

Que  j’ai  suspendu  à  mon rêve…

Ton  amitié  est  le  plus  beau  des  cadeaux,

A  tout  jamais , je  veux  la  garder...

 

 

( Marie Ange Duval )

                      
                         dyn004_original_322_92_pjpeg_2538914_2a5a7d24ca51ef8dc2d73faafa1c89f4
                                                                                                                                                 

20:37 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (31) |  Facebook |

26/10/2006

°oOo° Merci à Chrislly °oOo°

                     dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c

         unloved

         

                            Sur la route de ses missions,

                         Chrislyy à rencontrée une poupée

                           Une poupée au cœur blessé

           Elle en a parlée à mon cœur et voilà ce qu’il lui a dicté !

                                

                   Copie de ange_rouge_barre03

 

                           Petite poupée au cœur brisé

 

 

                           Petite poupée au coeur brisé

                        Ce n’est plus la peine de te cacher

                          Petite poupée aux habits fanés

                          N’ait plus peur de t’enfermer

                                   

                                       Copie de iconrosebw011pg

                       Le parfum de la vie, tu vas trouver

                         Il suffit d’un sourire, tu verras

                     La profondeur de ton regard va briller

                   Il suffit de lever les yeux, tu comprendras

                            

                                       Copie de iconrosebw011pg

                           Petite poupée au cœur brisé

                         Danse sur l’étincelle du chemin

                        Où brille un tout nouveau destin

                      Où tu seras entourée de toute beauté

                              

                                       Copie de iconrosebw011pg

                          Petite poupée ton cœur est or

                      Dans chaque goutte coule une pépite

                      Qui embellira ta vie encore et encore

                       Parce que Toi, Chloé tu le mérites

 

                                       Copie de iconrosebw011pg

              Ce petit porte bonheur m’a bien réchauffer le cœur

                         Et mon cœur te remercie  Chris

                               Mission réussie !!!

                              

                                     2mzjm7s

                          Pour rendre visite à Chrislyy

                             http://carreblanc.skynetblogs.be/

                              http://chrislyy.skynetblogs.be/

 

             
                 dyn004_original_322_92_pjpeg_2538914_2a5a7d24ca51ef8dc2d73faafa1c89f4
                                                                                              

20:51 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (38) |  Facebook |

15/10/2006

 °oOo° Face au néant °oOo°

               dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c

  
     ffffffffffffffffffffffffffffff

                                           

                                             Face au néant

                             

                                   Je reste assise  face au néant

                           Ecoutant le silence et le souffle du vent

                          Divaguant dans la peur et l'incertidude

                          En portant sans cesse tristesse et solitude

                                           

                                             plume

                       Je  pense aux  bons et aux mauvais moments

                             Mélangeant  le  passé  et  le  présent

                          Ces moments  d'amour et  de bonheur

                Se terminant un  jour dans le malheur et la douleur

                                            

                                             plume

                   Alors  je reste assise dans mon  petit  coin caché

                          Laissant mon âme et mon coeur brisé

                            Luttant  sans cesse et  pour toujours

                     En attendant  de vivre  à  la lumière du  jour

                                           

                                             plume

                                               new Chloé   new

 

                 dyn004_original_322_92_pjpeg_2538914_2a5a7d24ca51ef8dc2d73faafa1c89f4

                                                                                                                                                 

16:59 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (28) |  Facebook |

10/10/2006

°oOo° Un coeur blessé...°oOo°

               dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c

       coeur blessé

                                      Cœur blessé...

 

 

                             Tous ces mots et ces gestes accumulés

                       Resteront toujours dans ce coeur blessé

                            Elle a trouvée force et courage de fuir

                      Espérant guérir un jour et ne plus souffrir

                                           Copie de iconrosebw011pg
                            La fuite n' a pas effacé le passé
                                  Et son coeur est toujours blessé
                               Possédée , dans ses jours et ses nuits
                          Elle se rend coupable d 'être en vie
                                           Copie de iconrosebw011pg
                          Ce coeur blessé restera à tout jamais
                        Déchiré par tout le mal qu 'on lui a fait
                          Elle gardera les douleurs en son âme
                         Et portera le poids de tous ces blâmes
                                           Copie de iconrosebw011pg
                         Aujourd 'hui, bléssé, ce coeur se meurt
                        Torturé par une souffrance et des peurs
                          Cachée, loin des regards, elle pleure
                         Gardant le secret de tous ces malheurs
                                           Copie de iconrosebw011pg
                         Pourquoi blesser le coeur d 'un enfant
                            Un  petit être totalement innocent
                       Pourquoi donner la vie, contre toute envie
                       Quand on sait que ce coeur souffrira à vie
 
                                           Chloé
 
                         dyn004_original_322_92_pjpeg_2538914_2a5a7d24ca51ef8dc2d73faafa1c89f4
                                                                                                                    

10:51 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (35) |  Facebook |

02/10/2006

°oOo° Tant que j'existerais °oOo°

                   dyn005_original_353_120_gif_2538914_e907338a6cd249c4fd4a23af77c9977c

      tant queeeeeeeeeeeeee

          

Tant  que  j’ existerai

Il  n'y  a pas  que les murs
Il  y a aussi  des regards
Qui nous rendent moins  sûrs
Et  qui nous mettent à  part

Derrière tous ces barreaux
Il  y a aussi  des mots
Comme autant de blessures
De  prisons, de ghettos

Jugé  et condamné
A ne plus avoir le droit d'être
Ni d'aimer

Tant que j'existerai
Et quoi que le monde en pense
Je montrerai qui je suis
Je dirai mes différences

Tant que j'existerai
Tant qu'il y aura une chance
Je resterai qui je suis
Rien n'est jamais
Perdu d'avance

Il n'y a pas que les frontières
Qui isolent et séparent
Quand on veut nous faire taire
Nous jeter à l'écart

Au coeur du long silence
Il y a cette voix
Qui me dit sans violence
Continue le combat

Jugé et condamné
A ne plus avoir le droit d'être
Ni d'aimer

Tant que j'existerai
Et quoi que le monde en pense
Je montrerai qui je suis
Je dirai mes différences

Tant que j'existerai
Tant qu'il y aura une chance
Je resterai qui je suis
Rien n'est jamais
Perdu d'avance

Tant que j'existerai
Et quoi que le monde en pense
Je montrerai qui je suis
Je dirai mes différences

Rien n'est jamais
Perdu d'avance
Rien n'est jamais
Perdu d'avance

 

(  Natasha St Pier  )   

dyn004_original_322_92_pjpeg_2538914_2a5a7d24ca51ef8dc2d73faafa1c89f4

                                                                                                                  

14:38 Écrit par Chloé dans Textes de chanson | Lien permanent | Commentaires (26) |  Facebook |

24/09/2006

°oOo° Poupée de chiffon °oOo°

                 

       

 

 

                                     Elle  est  une  poupée de chiffon

                                 Qu’on a  jetée au  fond d’un grenier

                              Délavée et  usée  par toutes  ses  illusions

                               Tachée  par toutes  ces  larmes  versées

                                                     

                                                         

                              Petite  poupée de  chiffon  sera  délaissée

                                 Seule et  triste  dans  ce coin  sombre

                                Elle attendra  toute recroquevillée …

                                  En restant  seule avec  son ombre

                                                       

                                                         

                         Petite  poupée  de  chiffon après  tant  d'années

                            Sera recouverte  d'un  amas  de  poussière

                            Elle  deviendra un bout de  tissus  froissé ...

                             En  attendant  qu'un  jour  on  la  libère

                                                       

                                                         

                       Petite  poupée  de  chiffon  fermera  ses  jolis  yeux

                          Abandonnée  avec  ces  larmes et  sa douleur

                     Elle ne  perdra  jamais  l’espoir des  jours  heureux

                     Et  gardera à  jamais  toute  la beauté  de son coeur

 

 

                                                    ( Chloé )

 

                     
                                                                                                                                                

23:10 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook |

18/09/2006

°oOo° Je m'abandonne...°oOo°

                

     

   

                                      Je m’abandonne…

 

                           Je me laisse entraîner par les vagues

                      Laissant  mon âme s’emporter vers le néant

                              Seul le vent caresse mon visage

                            Et mon corps s’égare dans l’océan

                                      

                                       

                         Je ferme les yeux pour mieux savourer

                      Ces moments de douceurs et de délicatesses

                            Laissant  mon corps s’abandonner

                      A  ces moments de tendresses et de caresses

                                     

                                      

                            Je n’entend que le souffle du vent

                     Et le bruit des vagues qui caressent ma peau

                       Comment ne pas céder à ces doux moments 

                   A  ce pouvoir de l’océan qui apaise les maux...

                                      

                                       

                        Je m’abandonne à l’immensité de l’océan

                                 Avec  lui je me sent libre...

                           Si même autour de moi c’est  le néant 

                              Auprès de lui je me sent vivre...

 

                                           

                                           ( Chloé )

     

                 
                                                                                                                  

18:25 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook |

12/09/2006

°oOo° Un coeur brisé °oOo°

 
             
     

               

                                                Un coeur brisé...

 

 

                            Elle n'a pas  connu les  joies de l'enfance

                             Ni  même reçu l'amour d'une maman

                                  Elle n’a  jamais  joué  à la poupée

                                    Elle avait  juste le droit de rêver

                                                

                                                  

                             Alors seule et enfermée dans sa chambre

                          Par la fenêtre elle observait les autres enfants 

                               Elle ignorait leurs jeux et leurs plaisirs

                                  Que voulait dire ces éclats de rires…

                                                 

                                                 

                          Dans sa tête c’était un tourbillon de questions 

                              Des questions qui restèrent sans réponses 

                                  Mais à prêt tout qu’elle importance 

                             Puisqu’elle devait rester dans le silence… 

                                                 

                                                 

                   La petite fille décida de fermer ce chapitre de l’enfance 

                      Elle y mettra pour titre souffrir dans l’indifférence

                                Juste à côté elle dessina un cœur brisé

                              Laissant à l’intérieur son nom Chloé 

 

                

                    

                                                                                                                                                  

10:54 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

08/09/2006

°oOo° Derniers baisers °oOo°

             

 

   

     

                                      Derniers baisers

 

                        Quand vient la fin de l’été, sur la plage

                                 Il faut alors se quitter

                                 Peut-être pour toujours

                                     Oublier cette plage

                                       Et nos baisers

                                           

                       Quand vient la fin de l 'été, sur la plage

                                  L'amour va se termine

                                  Comme il a commencé 

                                 Doucement, sur la plage

                                       Par un baiser 

                                            

                                   Le soleil est plus pâle 

                                Et nous n'irons plus danser

                              Crois-tu qu'après tout un hiver 

                                Notre amour aura changé 

                                            

                       Quand vient la fin de l 'été, sur la plage

                                  Il faut alors se quitter

                                  Les vacances ont duré

                                 Emportant la tendresse

                                       De nos baisers 

                                            

                                  Le soleil est plus pâle

                              Et nous n'irons plus danser

                            Crois-tu qu'après tout un hiver

                               Notre amour aura changé 

                                            

                       Quand vient la fin de l 'été, sur la plage

                                  Il faut alors se quitter

                                 Peut-être pour toujours

                                    Oublier cette plage 

                                      Et nos baisers

                                     Et nos baisers...

 

                                    Laurent Voulzy

           
               
                                                                                                                   

10:46 Écrit par Chloé dans Textes de chanson | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

26/08/2006

 °oOo° Le chemin °oOo°

          
 

 

                                 Le chemin

 

                   Je marche seule avec ma nostalgie

                      A la recherche d’une autre vie

             Je voudrais que le vent emporte mes pensées

                 Et toutes ces douleurs du temps passé

                            

                              

                   Comment retrouver l’envie de vivre

            Si je me laisse vaguer à mes tristes souvenirs

                Comment trouver le chemin du bonheur

               Si je ne peux oublier toutes ces douleurs

                           

                              

                  Alors je marche avec un brin d'espoir

                    A la recherche d'une belle histoire

           Car j'entend une petite voix qui me parle tout bas

        Elle me guide en disant surtout ne baisses pas les bras

                           

                            

                    Même seule avec ma mélancolie

               Je m'accrocherais au moindre brin de folie

      Même si les larmes m'empêche de voir ou je pose les pieds

           Je marcherais en cherchant lechemin de la liberté

                              

                            

                                 ( Chloé )

              
                                                                                                

00:58 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (30) |  Facebook |

19/08/2006

°oOo° Rêve inachevé °oOo°

 

 

                                   Rêve inachevé

                           

                   Elle vient de s'endormir doucement
              D'une vraie vie qu’elle s'invente en rêvant
                          Transportée au delà du réel
                      Elle se crée des instants éternels
                             

                                      

                     Mais le temps semble s'être arrêter
             Juste le temps de la transformer en petite Fée
                        Elle se sent gracieuse et légère
                        Submergée de ce doux mystère
                             

                                    

                        Caressée par le souffle du vent
                Elle se laisse glisser sur les ailes du temps
                        Sensation et sentiment de folie
                   Elle valse avec un souffle de fantaisie
                              

                                    

                      Elle tourbillonne le coeur léger
           Se laissant emporter vers un monde enchanté
                    Sensation et sentiment de douceur
               Elle danse avec la mélodie de son coeur
                                

                                   

         Mais cette mélodie n'est que doux chant d'oiseau
               Elle ouvre les yeux et plus rien n'est beau
                       Plus n'existait la belle princesse
            Qu'elle se croyait avant que son rêve ne cesse
                                

                                  

              Elle garde en elle doux instants d'illusion
                 Etre fée un instant de tendre émotion
               La réalité pour elle pourtant est toute autre
                    Elle ne saura jamais à qui la faute

 

                                  Chloé et Coco

                     

                                                                                                                                                                            

23:15 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

14/08/2006

°oOo° Mon Ange pardonnes-moi °oOo°

        

                       Mon Ange s’il te plais….

                            Ne sois pas fâché

                          Si tu me vois effondrée

                     Si tu me vois toujours pleurer

                           C’est tout simplement

                   Qu’ il m’est impossible de t’oublier

                        

                       Mon Ange s’il te plais….

                            Ne m’en veux pas

                      Si sans toi j’ai tellement froid

                       Si sans toi j’ai perdu la joie

                           C’est tout simplement

                 Qu’il m’est impossible de vivre sans toi

                              

                       Mon Ange s’il te plais….

                          Pardonnes mes erreurs

                     Si tu peux entendre mes pleurs

                     Si tu peux ressentir ma douleur

                           C’est tout simplement

             Qu’il est plus facile de laisser mourir mon cœur

                             

                                 ( Chloé )

              

                                                                                                                                  
                                                                                                                                                

13:30 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |

10/08/2006

°oOo° J'en oublie de vivre °oOo°

                 

         

                                                     J'oublie de vivre

                                             Je suis assise là par terre,

                                    à me demander ce que je fais de ma vie

                                            Pas grand-chose en tout cas !

                                     C'est vrai , je suis souvent nostalgique

                                  Mais je n'y peux rien, c'est dans ma nature,

                                Je vis dans le passé, c'est mon gros problème

                                  Et à force de toujours revivre ces moments,

                                           J'en oublie de vivre au présent

                                                       

                                                      ( Angenoir )

                        

                    
                                                                                                                                                   

14:19 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

06/08/2006

°oOo° Le chemin des mots °oOo°

             

               Le chemins des mots

        Une petite fille se réfugie dans son silence 

        Ne pouvant expliquer toute sa souffrance

        Pensant que personne ne peut comprendre

        Les mots que seul son coeur peut entendre

        Tout ceux qui la regarde lui inspire la méfiance

        Et à aucun d'eux, elle ne veut donner une chance

        Elle se bat contre ses mots muets sans pouvoir

        Leur donner une forme et une âme, sans les voir

        Elle ne trouve pas de noms pour réussir à décrire

        Les sentiments qui la transperce, qui la font souffrir

        Elle cherche à comprendre comment et pourquoi

        Elle ne peut expliquer cette impression de froid

        Alors, elle décide de prendre le chemin des mots

        Pour combler leur absence et à avoir plus chaud

        Elle en rencontre tellement qu'elle ne les retiens

        Elle s'y perd et décide de rebrousser son chemin

        Se voulant battante ,elle s'y retourne chaque jour

        Elle en a si peur qu'elle les fuie encore et toujours

        Peu à peu ,le chemin des Mots lui devient plus famillier

        Elle y retourne et se retrouve en des mots oubliés

        Bonheur, chaleur, sourire ,tous ces mots effacés

        Qu'elle pensait ne plus jamais pouvoir retrouver

        Ils étaient toujours là dans son coeur

        De ceux qu'elle a pu revoir en premier

        Le plus beau est sans aucun doute ' Espoir '

                   

                                          ( Cindy Limpens)
                             
                                                                                                                                              

11:54 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

01/08/2006

°oOo° Accepte-toi °oOo°

              
                                  
 

                                         Fais-le pour toi !

                         N'oublie pas que tu as le droit de pleurer.

                       Oui , tu as le droit d'avoir peur ,d'avoir mal.

                              Tu as le droit de te sentir trahie ,

                                    D'émettre ton opinion.

                             Mais tu as aussi le droit de rêver !

                              Même s'il y'a des avis contraires.

                              Tu as le droit de hurler ta peine ,

                                  De crier ta joie de vivre....

                     Ne le fais pas pour leur prouver que tu es comme

                                    ils veulent que tu sois.

                Ne le fais pas non plus parce que tu as peur d'être jugée.

                               Ils te jugeront de toute façon !

               Ne le fais pas non plus parce que tu as peur de la solitude

                   Tu te sentiras bien seule même s'ils sont près de toi.

                                   Chasse le négatif en toi ,

                                   Le positif n'est pas loin.

                           Surtout ne te compare pas aux autres ,

                                  Tu es très bien toi-même !

                       Si tu pouvais lire au fond de chacuns d'eux ,

            Tu découvrirais sûrement qu'ils sont aussi malheureux que toi.

                                      Si tu ne le fais pas ,

                                 Personne ne le fera pour toi.

                               Alors, accepte-toi tel que tu es !

                                             ( André )

                             

11:22 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

26/07/2006

°oOo° La vie est un combat...°oOo°

              

                

                                 La vie est un combat...

                      La vie est le plus long des combats

                       Et on y peut rien c'est comme çà

                     Tout ce qu'on peut faire c'est lutter

                         Surtout ne jamais désespèrer

                         Si on a parfois mal au coeur

                       Pris dans l'étau de nos malheurs

                         Il faut savoir sur qui compter

                           Trouver ses amis, ses alliés

                           Donc ne baisse pas les bras

                    Car la vie ne t'attendras peut être pas

                          N'ais pas honte si tu pleure

                           Il est normal d'avoir peur

                           Alors sèche vite tes larmes

                      Ton courage sera ta meilleure arme

                    Pour peut être face à face à ton destin

                    A la crainte de l'inconnu , de demain

         Car au sommet de chaque montagne , un nouvel horizon

                    Après chaque hiver , une douce saison

                         La vie est le plus long combats

                    Mais moi , je sais que tu y arriveras...

                                                                                                                      

                                                         ( L'ange de feu )

                       
            
                                                                                                                                                 
 

10:03 Écrit par Chloé dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

19/07/2006

°oOo° Mon Paradis °oOo°

             
                                            
                                              Mon Paradis
                  
                     Ne cherche jamais a ressembler a ce que tu vois,
                               Puisque tu es unique en ce monde,
                                     Où personne n'est parfais.
                              Protège tes rêves comme un trésor,
                          Chaque jour qui se lève le rend plus fort,
                                         Ecoute ton coeur,
                          Laisse guider tes pas et un jour tu veras,
                         Que ton Paradis, c'est ici, n'abandonne pas
                   Suis toute ta vie, tes envies, sans baisser les bras,
                       Et regarde au fond de toi ce pouvoir immense
                           Demain si t'y crois, tu verras ta chance
                               Aller jusqu'au bout de ses désirs
                           Seule et malgré tout ce qu'on peut dire
                                        N'écoute personne,
                                       Et si tu crois en toi,
                                      Un beau jour tu veras
                                      Rien n'est impossible,
                                            Inacessible
                                        Un jour tu verras...
                                            Ton Paradis
                                                                                       ( Jonatan Cerrada)

            

15:48 Écrit par Chloé dans Textes de chanson | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |